Projet 2022/23 "Hérisson, y es-tu ?" en Valais

Nous cherchons des bénévoles !

A l’aide de tunnels à traces, nous aimerions connaître la répartition du hérisson au sein de six régions valaisannes : en 2022 à Vouvry/Vionnaz et Saint-Maurice, en 2023 à Chamoson/Leytron, Vétroz, Sierre et Gampel-Steg.

Les tunnels à traces permettent de prouver la présence d’un hérisson dans une région. Du papier et des bandes de peintures sont disposés à l’intérieur du tunnel. Ainsi, lorsque le hérisson passe à travers, il laisse ses empreintes sur le papier.

Les tunnels à traces sont gérés par des bénévoles et des collaborateurs du projet. Ils sont disposés généralement le long des haies, des prairies fleuries, dans les jardins privés ou sur les surfaces agricoles.

Vous êtes intéressé(e) par la gestion de 10 tunnels à traces pendant une semaine sur un des secteurs d’étude ? Contactez-nous à l'adresse suivante : herisson@nosvoisinssauvages.ch

Vous trouverez ici une carte avec les carrés à prospecter. Les carrés jaunes symbolisent les carrés libres, qui doivent encore être traités. Les carrés rouges représentent les carrés d'étude réservés ou déjà traités.

Vous pouvez nous communiquer le numéro du carré d’étude que vous souhaitez directement par e-mail à l’adresse suivante : herisson@nosvoisinssauvages.ch

Annoncez vos observations de hérisson !

Avez-vous vu un hérisson en Valais ? Vos observations nous intéressent ! Pour compléter les données des tunnels à traces, nous appelons la population à signaler leurs observations.
Aidez-nous à découvrir la répartition du hérisson en Valais en annonçant vos observations ici.

Le hérisson – petit explorateur

Les hérissons apprécient la diversité : durant la journée, ils dorment généralement sous les haies ou dans des tas de branches. La nuit, ils recherchent leur nourriture (escargots, vers, coléoptères, …) dans les jardins ou les prairies fleuries. Les jardins diversifiés, avec des structures (tas de branches), des haies et des prairies fleuries sont donc très appréciés des hérissons.

Quelle est la situation de nos amis à pics ?

Des études menées dans le cadre du projet « StadtWildTiere » ont montré une diminution du nombre de hérissons à Zurich durant ces 20 dernières années. Cette tendance a également été démontrée dans d’autres pays européens.

Les raisons supposées de ce recul sont notamment l’urbanisation et en conséquence, la perte d’espaces verts, l'augmentation du trafic et l'utilisation de pesticides. Des études supplémentaires devraient permettre d'y voir plus clair.

Projet 2020 "Hérisson y es-tu ?" en Valais

Le projet « Hérisson y es-tu ? » a démarré en Valais en 2020. Avec l'aide de 41 bénévoles, des tunnels à traces ont été installés à Monthey, Martigny, Sion, Brig-Glis, Ernen et Grengiols. En tout, 45 carrés kilométriques ont été contrôlés quotidiennement pendant 5 nuits. Un projet scolaire a même été consacré sur ce thème à Loèche.

 

Vous trouverez plus d'informations et les résultats du projet en 2020 dans le rapport succinct :

Financement du projet "Hérisson y es-tu ?"

Le projet "Hérisson y es-tu ?" en Valais est financé par le Service des forêts, de la nature et du paysage du canton du Valais.

Portrait d’espèce

Erinaceus sp.