Image
Portrait d'une loutre nageant dans l'eau

Journée mondiale de la loutre, le 26 mai

Le 26 mai, c’est la Journée mondiale de la loutre, l’occasion de mettre en lumière les treize espèces de loutres ainsi que les menaces qui pèsent sur elles. La dégradation de leur habitat naturel et les polluants environnementaux mettent leur existence à rude épreuve. Cela vaut également pour notre loutre, la loutre d’Europe, disparue de Suisse et de vastes régions du continent au siècle dernier.
Image
Zwei Personen schauen mit dem Fernglas aus dem Fenster

Faites-nous part de vos observations

Elles nous intéressent et font avancer la science!

Aktuelle Beobachtungen

Nos voisins sauvages Valais

Le projet Nos voisins sauvages Valais a débuté en 2020 et a depuis lors permis d'étudier la présence d'animaux sauvages grâce aux observations annoncées par la population.
Image
Sicht aufs Wallis
Image
Grünes Zauneidechsenmännchen sitzt auf einem besonnten Baumstamm

Fête de la nature: Plus de 750 événements à travers toute la Suisse

Du 21 au 30 mai, la Fête de la nature propose dans toute la Suisse quelques 750 événements, expositions, excursions et stands d'information sur la nature, la biodiversité et l'écologie, et vise à sensibiliser à l'importance de la biodiversité.

Agenda

Image
Vue nocturne de Montreux, les lumières de la ville sont bien visibles

Réseau écologique sombre, un nouveau concept contre la pollution lumineuse

On connaissait déjà la trame verte (réseau des milieux et biotopes terrestres naturels) et la trame bleu (réseau des milieux et biotopes aquatiques), voici la trame noire. La pollution lumineuse est une menace croissante pour la biodiversité. Afin de pouvoir prendre en compte cette menace dans les politiques de conservation de la nature, les chercheurs ont développé le concept de "réseau écologique sombre".
Image
Jungigel trinkt an einem Teich

Bilan du projet « Hérisson y es-tu ? »

Les résultats du projet « Hérisson y es-tu ? » mené en 2020 montrent que les hérissons sont présents dans la plupart des villes et communes étudiées, mais que leur densité est très variable et qu’il existe des lacunes dans leur distribution. Dans le cadre d’une campagne visant à étudier de manière systématique la répartition des hérissons valaisans, plus de 400 tunnels à traces ont été placés dans le terrain entre juin et octobre derniers avec l'aide d'une quarantaine de bénévoles. L’opération sera prolongée en 2021.