Communiqués de presse

Image
Jungigel trinkt an einem Teich
Les résultats du projet « Hérisson y es-tu ? » mené en 2020 montrent que les hérissons sont présents dans la plupart des villes et communes étudiées, mais que leur densité est très variable et qu’il existe des lacunes dans leur distribution. Dans le cadre d’une campagne visant à étudier de manière systématique la répartition des hérissons valaisans, plus de 400 tunnels à traces ont été placés dans le terrain entre juin et octobre derniers avec l'aide d'une quarantaine de bénévoles. L’opération sera prolongée en 2021.
Image
Eichhörnchen auf Astgabel
Paysages de montagne, forêts, paysages naturels et culturels, plans d’eau et zones urbaines. Le canton du Valais présente une étonnante diversité d’habitats dans lesquelles une grande variété d’animaux vivent. Mais nous savons peu de choses sur la présence et la répartition de ces voisins. Le projet « Nos voisins sauvages Valais » veut changer cela avec le soutien de la population.
Image
Junger Igel im Unterholz
Des études menées dans différents cantons montrent un fort recul de la population de hérissons lors des deux à trois dernières décennies. Face à ce constat, le Service des forêts, des cours d’eau et du paysage (SFCEP) souhaite avoir une meilleure vision de la situation des populations de hérissons en Valais. C’est pourquoi il lance un projet en faveur du hérisson dont la première étape, intitulée “Hérisson y es-tu ? ”, est menée en collaboration avec les communes de Brig-Glis, Sion, Martigny et Monthey.
Image
Igel schaut über einen Absatz
Depuis juin, des recensements systématiques ont lieu pour évaluer la présence des hérissons dans quatre communes valaisannes : Sion, Martigny, Monthey et Brig-Glis. Les premiers résultats montrent déjà un contraste important entre les différentes zones urbaines et paysages agricoles. Néanmoins, plusieurs zones restent encore à prospecter pour lesquelles nous recherchons des gens motivés à mener des recensements de hérissons.