Hérisson es-tu en Valais?

Le hérisson - petit piéton

Les hérissons aiment la diversité : ils dorment sous des buissons denses ou dans des tas de branches et recherchent la nuit des escargots, des vers et des coléoptères dans des prairies coupées court. Les alentours de maisons naturels, les prairies diversifiées et les jardins un peu sauvages sont donc très appréciés des hérissons.

Comment vont nos voisins à piquants ?

Des études menées dans le cadre de StadtWildTiere, le projet urbain de Nos voisins sauvages, ont montré que les hérissons sont beaucoup moins nombreux à Zurich aujourd'hui qu'il y a 20 ans. Cette tendance est conforme à l'expérience d'autres pays européens. La densification des constructions en réponse à l’étalement urbain et la perte d’espaces verts qui en résulte mais aussi l’augmentation du trafic et l'utilisation de pesticides sont mis en cause. D'autres études devraient apporter des éclaircissements à ce sujet.

« Hérisson y es-tu ? » en Valais

Nous avons voulu combler les lacunes dans nos connaissances sur la répartition actuelle des hérissons en Valais grâce à l’aide des observations faites par la population durant l’été 2020. Pour compléter les observations fortuites faites par la population, nous avons utilisé des tunnels à traces pour rendre visibles les endroits où les hérissons se déplacent pendant la nuit. Avec l'aide de nombreux volontaires, des tunnels à traces ont été installés à Monthey, Martigny, Sion, Brig-Glis, Ernen et Gregiols et contrôlés quotidiennement pendant 5 nuits. En outre, un projet scolaire à Loèche a été consacré à ce sujet. Lorsqu'un hérisson traverse dans un tunnel à traces, il laisse ses empreintes sur des feuilles de papier après être passé sur la peinture déposée vers le milieu du tunnel. De cette manière, il est possible de fournir des preuves de la présence du hérisson dans la région.

Plus de 400 tunnels à traces dans le terrain

41 volontaires, une classe d'école et les collaborateurs et collaboratrices du projet ont travaillé sur un total de 45 carrés d'un kilomètre dans les quatre villes de Brigue-Glis, Sion, Martigny et Monthey, ainsi que sur un carré à Ernen et Grengiols. En outre, les élèves d'une classe de Loèche ont mis en place et supervisé les tunnels à traces à leur domicile respectif (20 sites au total). Après déduction des carrés/tunnels pour lesquels des données sont incomplètes, un total de 439 tunnels à traces ont été mis en place et contrôlés quotidiennement pendant 5 jours.

Le nombre de tunnels avec des empreintes de hérisson par carré varie beaucoup. Au maximum, 8 tunnels sur 10 contenaient des traces de hérisson dans un même carré. Le nombre de nuits pendant lesquelles un hérisson a visité un tunnel a également beaucoup varié.

À Ernen et Grengiols, deux communes du Parc naturel de la Vallée de Binn, des traces de hérissons ont pu être détectées dans les chaque localité. Dans le projet scolaire du Parc naturel Pfyn-Finges, les élèves de Loèche n’ont malheureusement pas pu trouver de traces de hérisson dans leurs villages (Susten, Leuk-Stadt, Guttet, Erschmatt et Varen). Toutefois, ils poursuivront les recherches en 2021.

Annonces d'observations et distribution des hérissons en Valais

Grâce à deux communiqués de presse et à plusieurs appels via différents canaux, de mai à fin octobre 2020, 114 observations de hérissons ont été recueillies sur l’ensemble du territoire du canton du Valais. Les observations de hérissons ont principalement lieu dans la plaine valaisanne. Toutefois, il y a eu des preuves de présence via des tunnels à traces placés à 1300 mètres d’altitude dans le quartier « Les Giettes » à Monthey. En outre, nous avons reçu une observation de trois jeunes hérissons à Unnerbrunnu (près de Visperterminen) dans la vallée de la Visper. Cette observation est faite à une altitude de 1528 m et montre que les hérissons peuvent se reproduire avec succès à cette altitude. Le graphique ci-dessous présente la carte de répartition des hérissons dans le canton du Valais en 2020.

Vous trouverez de plus amples informations et les résultats dans le rapport succinct :

Financement du projet « Hérisson y es-tu ?

Le projet « Hérisson y es-tu ? » a été financé en Valais par le Département des forêts, des rivières et du paysage du canton du Valais.

Le financement des projets « Hérissons y es-tu ? » dans les deux communes des parcs naturels a été pris en charge par le Parc naturel de la Vallée de Binn et le Parc naturel de Pfyn-Finges.